PUBLICITÉ

31 décembre : Toute la vérité sur l’invitation de Sonko à Sen TV

Le 31 décembre, le leader de Pastef, Ousmane Sonko, a été invité sur le plateau de la Sen TV pour décortiquer le discours du Président de la République. Pendant ce temps, Macky Sall faisait face aux journalistes à la présidence. Une « coïncidence » ayant suscité moult commentaires. Mais cela ne semble ébranler en rien les dirigeants de la chaîne de télévision privée pour qui, « c’est leur ligne éditoriale qui dérange » le pouvoir.

PUBLICITÉ

Le choix de la Sen Tv, c’est d’être du côté du peuple. Voilà comment Simon Pierre Faye justifie la démarche adoptée par la Sen Tv le soir du 31 décembre. « Tout ce qui préoccupe le peuple, son vécu quotidien, ses difficultés; c’est cela que nous (Ndlr: Sen Tv) vulgarisons« , a-t-il déclaré indiquant que pour autant, cela ne voudrait dire qu’ils sont contre le pouvoir en place.

Couverture médiatique

Le rédacteur en chef a mis le focus sur la neutralité de leur organe de presse. Selon lui, autant les journalistes de Sen Tv couvrent les programmes de l’opposition, autant ils le font avec les « gens » du pouvoir. « A chaque fois, on m’interpelle sur les demandes de couverture, on me demande d’envoyer des équipes. Et la plupart sont des gens du pouvoir », confie M. Faye, ajoutant que ceux qui disent qu’ils sont contre le pouvoir se trompent parce qu’ils ne maîtrisent – peut-être – pas la profession de journaliste.

31 décembre

Ce soir-là, le leader de Pastef, Ousmane Sonko, était sur le plateau de la Sen Tv de 20h à 23 heures. Une invitation considérée comme de trop par nombre de Sénégalais. « Les gens épiloguent dessus. Mais en tout cas, la coïncidence est troublante. Mais à ce que je sache, nous avions pris la décision de nous démarquer de ce que nous faisons habituellement chaque année. Et cela, avant même que nous sachions que le Président allait faire face aux journalistes après son message à la Nation« , a précisé le rédacteur en chef.

Idy et Khalifa
Ils ont été les premiers a être ciblés par les dirigeants de la télévision à la recherche de « grosses pointures« , selon Pierre Simon Faye. Mais poursuit-il, ceux-là n’ont pu donner une suite favorable à leur invitation. Ce qui explique le choix de Ousmane Sonko.

Ousmane Sonko

C’est sans ambages que M. Faye a révélé qu’ils n’ont pas de regret d’avoir porté leur choix sur le député. « Tous les yeux de ce pays étaient braqués sur nous parce que Sonko, quand-même, n’est pas n’importe qui. C’est la révélation politique et c’est une personnalité qui fait son chemin« , a-t-il témoigné.

PUBLICITÉ

Shares
PUBLICITÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Merci de votre site sur R221

Got it!
X