PUBLICITÉ

Le Mali a enregistré ce samedi son premier décès dû au coronavirus, ont indiqué les autorités sanitaires. Un décès survenu à la veille des élections législatives, qui finalement seront maintenues, selon le président Ibrahim Boubacar Keïta.

Première victime du covid-19 au Mali…

« Mes services m’ont informé depuis 06 heures du matin du décès d’un malade parmi les personnes testées positives au coronavirus », a déclaré à la presse le ministre de la Santé, Michel Sidibé.

Après des analyses approfondies effectuées dans la journée, « on a un décès aujourd’hui”, parce que le virus de la maladie était dans son poumon », a précisé M. Sidibé.

A la mi-journée, le ministère malien de la Santé avait fait état d’un bilan de 18 personnes infectées mais n’avait pas évoqué de décès. En fin d’après-midi, le secrétaire général du ministère de la Santé, Mama Coumaré, a toutefois indiqué sur une radio locale que l’un d’entre eux était décédé du Covid-19.

« Nous avons 18 cas, 14 importés, quatre locaux, un mort, dont je me garde de dire le nom, et personne n’est guéri pour le moment au Mali », a dit le Dr Coumaré. Il ajoute que la personne tuée par le virus, « rentrait de Paris et est décédée du covid-19 en cours de transport, selon les tests réalisés ».

 

Les législatives maintenues…

Malgré l’apparition mercredi, des premiers cas de coronavirus au Mali, le président Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé le soir même, le maintien ce dimanche des législatives, « dans le respect scrupuleux des mesures barrières ».

Partagez sur :
PUBLICITÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.