Guy Marius Sagna et Cie déférés au Parquet…

Rebondissement dans l’affaire de la marche contre la hausse du prix de l’électricité. Guy Marius Sagna, Dr Babacar Diop et sept autres arrêtés et issus de cinq mouvements de la société civile viennent d’être déférés au Parquet.

PUBLICITÉ

Les faits et déferrement hors du commun

Vendredi dernier, les cinq mouvements Fds, Frapp France Dégage, Gilets Rouges et Nitu Deug des Valeurs, et Sénégal notre priorité, avaient battu le macadam pour crier leur colère contre la hausse du prix de l’électricité qui a d’ailleurs pris effet, ce 1er décembre.

Un déferrement qui n’en est pas un. Dans la mesure où pas moins de trois véhicules armés jusqu’aux dents ont escorté Guy Marius Sagna et consorts au Tribunal de Dakar.

PUBLICITÉ

Arrestations condamnées

« Ces arrestations brutales, injustes et arbitraires de ces jeunes sénégalais, dont le seul tort est d’avoir fait entendre la clameur d’un peuple en détresse, en exerçant un droit constitutionnellement garanti : la liberté de manifestation », sont condamnées par les Fds, au cours d’un point de presse dimanche dernier.

Et le même élan de solidarité a été mis en exergue, ce lundi, lors de la déclaration de cinq mouvements de la société civile ayant participé à la marche de vendredi dernier.

La libération de Guy et Cie exigée

Tous en chœur, ont exigé la libération de ces « otages » qui, selon eux, est « une demande populaire et une exigence démocratique ». Ils disent attendre le face-à-face du Procureur avec leurs camarades pour pouvoir se prononcer sur le plan d’action à adopter.

PUBLICITÉ

Tout ce beau monde avait été alpagué vendredi, devant les grilles du Palais de la République. Et l’un d’entre eux, Guy Marius Sagna, s’était agrippé aux grilles du Palais. Avant d’être conduit à l’intérieur par un garde rouge.

Shares
PUBLICITÉ

Leave a Comment